Transport d’un pont de 820 tonnes avec un véhicule automoteur Cometto SPMT

Dans le cadre de la poursuite de la construction de la ligne de l’ICE entre Stuttgart et Ulm, en Allemagne, l’échangeur de Wendlingen est un endroit clé.

L’achèvement de ce projet est conditionné par le déplacement d’un pont en acier de 820 tonnes. Une tâche colossale, à laquelle collaborent plusieurs partenaires expérimentés. Avec, au beau milieu de tout cela, les 24 lignes d’essieux du véhicule automoteur Cometto SPMT. 

Ce n’est pas tous les jours que l’on croise un convoi, tel que celui qui emprunte ici la route fédérale 313, en parallèle de l’autoroute A8. De nombreux paramètres différents doivent être pris en compte. « La spécificité de ce projet réside dans l’utilisation simultanée de trois systèmes différents, ce qui est également une première pour nous », indique Marco Wilhelm, chef de projet au sein de la société Wiesbauer, pour expliquer les défis à relever. « Il s’agit en effet de coordonner à la fois les modules automoteurs Cometto SPMT, la glissière de la société Schachtbau Nordhausen et notre grue sur chenilles de 1000 tonnes. » Tous les protagonistes ont été concertés et sont parfaitement préparés. Là où dans quelques heures un pont doit relier les deux tronçons de voies ferroviaires, il n’y a encore pour le moment qu’un trou béant. Pour cette mission, la société Wiesbauer a couplé ses modules SPMT en une configuration 12 + 12 « côte à côte ».    

Progression en douceur avec le véhicule automoteur Cometto SPMT

L’attention du public est grande en cette matinée. Un flux vidéo en direct permet même aux personnes intéressées du monde entier d’observer la scène en temps réel. La société Wiesbauer revient sur des semaines de préparation. Marco Wilhelm rapporte que « le programme de planification Cosmo de Cometto a permis de revérifier au préalable les valeurs et les forces de poussée communiquées par le client. Afin que le véhicule SPMT puisse pousser avec la force appropriée les 820 tonnes du pont en acier, centimètre par centimètre et, surtout sans à-coups, sur la glissière en direction de la grue sur chenilles. » Et c’est ainsi que l’on passe de la théorie à la pratique éprouvée. « Je suis à chaque fois enthousiasmé par la technique, lorsque les valeurs et les processus déterminés en amont se vérifient également sur le terrain. Seule une planification préalable intense permet à toutes les personnes impliquées sur le chantier de conserver à tout moment une totale sécurité. »

Utilisation du véhicule automoteur comme « bélier »

Mattias Roeder, le chef de projet de la société Schachtbau Nordhausen, est lui aussi vigilant mais détendu, face au déroulement du processus. « Avec l’aide des modules automoteurs pour charges lourdes Cometto SPMT de la société Wiesbauer et le contrôle permanent de la position par notre géomètre, il a été possible de positionner précisément l’ouvrage de 52 mètres de longueur. On ne peut pas être plus précis que cela ! Il s’agit vraiment là d’une technique parfaite, avec des collaborateurs de haut niveau dans tous les corps de métiers impliqués. C’est pourquoi, je tiens encore une fois à remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont permis d’être en mesure de respecter le calendrier fixé. »

Avec une précision au centimètre près, l’énorme construction en acier parcourt le trajet sur les modules de transport automoteurs. Juste avant d’atteindre sa position finale, un côté du pont est déposé sur une glissière. Ensuite, une sorte de « bélier » est vissé sur le véhicule automoteur SPMT et ce dernier pousse alors le pont jusqu’à la position finale du pied droit.

Le chef d’équipe Fabian Spathelf, qui travaille pour l’entreprise de construction Gottlob Rommel de Stuttgart, prend acte de la fluidité du processus et jette un regard bienveillant sur la technique de Cometto. En fin de compte, il peut lui faire pleinement confiance. « Pour le déplacement d’un pont, le précepte à appliquer est le suivant : c’est dans le calme que réside la force. Avec le véhicule Cometto SPMT, la vitesse de transport est réglée de façon si précise qu’elle peut être adaptée de manière optimale à l’insertion des plaques de téflon dans la glissière. »

Radiocommande pratique

L’homme, qui manœuvre le véhicule automoteur dans toutes les positions avec prudence et assurance, se nomme Leonard Schmid. Ce professionnel expérimenté des charges lourdes, qui est un connaisseur en la matière, cite quelques-unes des forces techniques de son véhicule SPMT Cometto pour cette mission, qui est également spéciale pour lui. « Le fait que je puisse régler la puissance des deux unités Power Pack au niveau du potentiomètre de la radiocommande, de telle manière qu’il soit possible d’appliquer parfaitement les instructions d’avancement fournies par la société Schachtbau Nordhausen, nous aide vraiment beaucoup. C’est somme toute ce qui rend possible cette lente progression vers l’avant. » 

Encore de nombreux autres projets de ponts à venir

Après huit heures de travail, le pont en acier est solidement installé dans sa nouvelle position. Un projet de transport réussi, pour lequel on a eu recours à un mode de location « cross-hire rental » des lignes d’essieux.  Outre les 12 lignes d’essieux Cometto et les deux unités Power Pack provenant de la flotte de véhicules de la société Wiesbauer, 12 unités MSPE de la société Schares de Bocholt ont également été de la partie. 

Les années à venir s’annoncent déterminantes dans le domaine de la construction et de l’entretien de ponts. Ces travaux vont occuper un rôle central dans les années à venir dans le plan d’infrastructures de l’Allemagne. Le projet de Wendlingen montre clairement qu’une planification compétente et des solutions de transport techniquement sophistiquées vont marquer l’avenir de leur empreinte.

Partager surLinkedIn
La mise en place du pont en acier de 820 tonnes a été un travail de titan.
Pour achever la jonction à Wendlingen, un pont en acier de 820 tonnes a dû être mis en place.
Il faut coordonner un véhicule modulaire auto-propulsé Cometto SPMT, une glissière et une grue sur chenilles de 1000 tonnes.
Une sorte de bélier a été boulonné au véhicule SPMT autopropulsé Cometto pour pousser le pont dans sa position finale.
Au total, 24 lignes d'essieux du véhicule automoteur Cometto SPMT sont utilisées.
La construction et l'entretien des ponts joueront un rôle essentiel dans le plan d'infrastructure de l'Allemagne au cours des prochaines années.